jeudi 27 février à 20h30

À la mise en scène, le grand Peter Stein et, sur les planches, Lambert Wilson en Alceste. Tels sont les ingrédients de ce Misanthrope de choc, aussi élégant que romanesque.

Le misanthrope est un torturé. C’est en tout cas ainsi que le conçoit le grand dramaturge
Peter Stein, qui a mis en scène ce chef-d’oeuvre de Molière d’une façon extrêmement romanesque.
Sur scène, Lambert Wilson incarne un Alceste aussi seul qu’intransigeant : un homme révolté,
qui paye très cher les frais de son idéalisme à toute épreuve et de sa fidélité à lui-même !
La prestation du comédien est à couper le souffle : on aime et on souffre avec lui, tout au long
de cette pièce, servie par une mise en scène au cordeau et les splendides costumes imaginés
par Anna Maria Heinreich. Du grand et beau spectacle, glaçant d’humanité.

2 nominations Molières 2019

1h40
Salle Arletty
de 20 à 65 €Tarif Extras

©SvendAndersen

©SvendAndersen

©SvendAndersen

©SvendAndersen

©SvendAndersen

Mise en scène 
Peter Stein

Avec
Lambert Wilson
Jean Pierre Malo
Hervé Briaux
Brigitte Catillon
Manon Combes
Pauline Cheviller
Paul Minthe
Léo Dussolier 
Patrice Dozier
Jean-François Lapalus
Dimitri Viau

« Misanthropie et jalousie : cette combinaison fait de notre Alceste un clown. Il est touchant,
nous comprenons ses sentiments. Les raisons de sa misanthropie peuvent aussi aujourd’hui
nous 
plonger dans le désespoir. L’élégance des vers, le sarcasmeet l’ironie des dialogues
font de cette pièce la comédie classique pour l’éternité. »
Peter Stein

« Lambert Wilson est très convaincant et très personnel dans son incarnation. Son ami Philinte, l’impeccable Hervé Briaux, lui aussi est un grand sentimental et les scènes avec la merveilleuse Éliante de Manon Combes sont superbes. » Le Figaro

« Lambert Wilson magistral dans l’adaptation de Peter Stein. » Télérama

Mise en scène 
Peter Stein

Avec
Lambert Wilson
Jean Pierre Malo
Hervé Briaux
Brigitte Catillon
Manon Combes
Pauline Cheviller
Paul Minthe
Léo Dussolier 
Patrice Dozier
Jean-François Lapalus
Dimitri Viau

Décors : Ferdinand Woegerbauer
Costumes : Anna Maria Heinreich
Lumières : François Menou
Assistance à la mise en scène : Nikolitsa Angelakopoulou